HYBER

Accepté

Le projet HyBer est une initiative ambitieuse pour créer un écosystème hydrogène sur le département de l’Indre, centré sur la ville de Châteauroux, et desservant l’ensemble du territoire. Châteauroux, préfecture de l’Indre avec une population de 45 000 habitants sur les 230 000 que compte le département, et la commune voisine d’Issoudun sont labellisées « Territoires à énergie positive pour la croissance vert », reflétant leur ambition de devenir producteurs nets d’énergies renouvelables. Eloignés des sites de production d’hydrogène conventionnels par vaporeformage, Châteauroux et ses environs sont favorablement positionnés pour développer une production d’hydrogène renouvelable et locale, pouvant être utilisée dans le cadre d’un large panel d’applications, y compris pour le secteur de la mobilité. Le projet reflète la volonté considérable de nombreux acteurs, du Conseil Départemental et Châteauroux Métropole à de nombreux opérateurs de flottes privées, de passer à une mobilité zéro-émission. Les fondations posées dans ce projet conduiront à moyen terme à un écosystème conséquent et visant un modèle économique viable, alimentant une large gamme de véhicules. Les éléments clés de ce projet sont les suivants : • Installation d’un électrolyseur de 400 kg/jour au site du dépôt de bus de Châteauroux, avec une station de ravitaillement en hydrogène de 200 kg/jour, et permettant des recharges à 350 et 700 bar. L’électrolyseur sera alimenté en électricité à partir d’un parc photovoltaïque nouvellement aménagé et installé sur un terrain voisin appartenant à Châteauroux Métropole. • Aménagement d’une deuxième station à l’Escale, au nord de Châteauroux en bordure de l’autoroute A20, axe stratégique de transport de marchandises entre les marchés du sud de la France et de Paris. Cette station sera alimentée en hydrogène à partir de la station principale. • Déploiement d’une centaine de véhicules à pile à combustible, dont 6 bus (3 x 12m et 3 x 18m) exploités par la Métropole, 60 VUL exploités par plusieurs flottes locales et des organismes publics tels que le SDEI, le Conseil Départemental et la commune de Saint Georges sur Arnon, et enfin 30 véhicules particuliers. Ces différents usages permettront d’assurer une demande de base stable dès le début du projet. • Déploiement futur de camions à pile à combustible à moyen terme (à partir de 2024) par des exploitants de flottes locales, tels que Transport Coquelet et Transport Blanchet, déploiements complétés en termes de demande de la part de cette catégorie de véhicules par les véhicules empruntant l’A20. Ce projet est par ailleurs un projet innovant à de nombreux égards, et constitue un modèle reproductible pour le déploiement de l’hydrogène dans les territoires ruraux français. Ce point comprend notamment : • L’utilisation d’une configuration de stations avec production centralisée, une station principale fournissant de l’hydrogène à une station auxiliaire. Cette approche permet d’éviter la nécessité d’une production sur-site à la deuxième station, tout en minimisant le coût de transport pour la station principale. Celle-ci permet également un déploiement évolutif, permettant l’installation de stations de ravitaillement supplémentaires à coût compétitif (par exemple à Issoudun) lorsque croissance de la demande en hydrogène le justifiera. • Un modèle économique basé sur un ensemble de différents types de véhicules adaptés aux territoires ruraux. Le projet bénéficie de l’engagement soutenu d’exploitants de flottes des secteurs publics et privés, utilisant des véhicules particuliers, véhicules utilitaires, bus et camions. Cette diversité des usages favorise la viabilité économique du projet, notamment en l’absence d’un seul grand parc de véhicules que l’on trouverait dans les grandes villes. En particulier, la capacité de la gare routière à desservir les flottes privées permet une utilisation efficace des fonds publics en évitant la création d’infrastructures de recharges distinctes. • La capacité de fournir l’hydrogène vert produit à Châteauroux à d’autres projets en développement dans le Centre-Val de Loire, tels que Bourges, Tours, et Orléans.

Retombées du projet

Il n'y a pas de retombées pour ce projet pour le moment

Personnes engagées sur le projet

Partenaire(s) non adhérents

Communauté d'agglomération Chateauroux Métropole

Conseil Départemental d'Indre

COMMUNAUTE DE CUMMUNES DU PAYS D'ISSOUDUN

STORENGY

ASSOCIATION BERHY

Domaines d'activité stratégiques

Réseaux électriques intelligents

Systèmes électriques pour la mobilité


Référent du projet

Nicolas POUSSET
Responsable Technique

07 86 53 38 70

nicolas.pousset-s2e2-ext@st.com

Centre val de loire

Ces projets pourraient vous intéresser

Retour aux projets

Consulter les appels à projets

Vous avez une idée de projet à développer ?

Découvrez les appels à projets

Je souhaite être accompagné !

Besoin d'un accompagnement pour vos projets ?

Demande d'adhésion