TRI 7 : Integration in the Built Environment – Module 1

Le champ d’application est organisé autour des développements dans l’intégration et la conversion de l’énergie renouvelable dans l’environnement bâti et la numérisation dans tout le cycle de vie du bâtiment.

 

Objectifs du module : Fournir des solutions et des technologies innovantes pour que les bâtiments existants et nouveaux deviennent un élément actif du système énergétique, avec une capacité accrue de produire, de stocker et d’utiliser efficacement l’énergie dans le secteur résidentiel et non résidentiel, comprenant les bâtiments publics et commerciaux, les bâtiments des infrastructures de service et de mobilité via :

  • Des approches systémiques et intégratives.
  • La prise en compte des besoins spécifiques des utilisateurs des bâtiments.

 

Périmètre thématique :

  • Intégration des technologies de conversion des énergies renouvelables (PV, solaire thermique, géothermie…) pour l’électricité, chaleur et froid dans les bâtiments. Connection des bâtiments aux réseaux. Intégration du stockage de l’énergie, des combustibles à émission zéro de CO2 et des éléments du bâtiment comme stockage de l’énergie.
  • Outils et méthodes numériques pour la planification, la phase de construction, la mise en service et l’exploitation, mais aussi le déclassement et l’élimination. Méthodes d’évaluation des performances des bâtiments.

 

Guichet : en France, ce module est pré-instruit par l’ANR.

Jalons :
– Date limite du pré-dépôt : 23 novembre 2022
– Date limite de dépôt final : 20 mars 2023

Conditions d'éligibilité

Les projets doivent viser un TRL de 3 à 6. Dans un même projet, différentes technologies peuvent atteindre des TRL différents.

Aides

L’ANR financera les partenaires français impliqués dans les projets sélectionnés, lui demandant une aide et réalisant la majeure partie de leur activité à des niveaux de TRL compris entre 3 et 5.

Recommandations concernant la demande d’aide :

  • L’ANR s’attend à une demande d’aide typique par projet située en 200 et 350 k€, en fonction de l’ambition du projet, du nombre de partenaires demandant une aide à l’ANR et si le coordinateur du projet est financé par l’ANR ;
  • L’aide maximale qui peut être demandée à l’ANR par projet est fixée à 500 k€, dans des cas exceptionnels et parfaitement justifié.

Les taux de financement sont décrits dans le tableau accessible via ce lien, à titre indicatif.

Informations sur le projet

Date limite : 20 . 03 . 2023 à 12:00


Bénéficiaires

Les organismes publics de recherche tels que les Universités, les EPST, les EPIC, ainsi que les entités privées telles que les entreprises, les collectivités publiques…


Ces appels à projets pourraient vous intéresser

Retour aux appels à projets