Dernière mise à jour 23/08/2016 10:58:22

CARDIOUSGHIFU

Les ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) suscitent depuis quelques années un intérêt croissant de la communauté médicale et scientifique. En focalisant les ultrasons dans le corps humain, il est possible de coaguler des tissus dans une petite zone focale parfaitement ciblée sans créer de dommages aux tissus environnants. Grâce aux récent progrès techniques, plusieurs dispositifs médicaux ont été mis au point, permettant le traitement clinique des tumeurs bénignes et malignes de la prostate, du foie, du rein, de l'utérus, du sein et du pancréas, mais à ce jour les applications cardiaques sont restées peu explorées. Dans le cadre du traitement des arythmies cardiaque, véritable problème de santé publique, les HIFU pourrait pourtant offrir des solutions thérapeutiques originales présentant des avantages important par rapport aux approches actuelles telles que la chirurgie ou encore l'ablation par cathéter radio-fréquence. En effet, les HIFU peuvent créer de manière très précise des lésions thermique dans les tissus cardiaques à des profondeurs parfaitement contrôlées permettant en particulier l'ablation complète de la paroi du coeur. De plus, les HIFU peuvent être combinés aux modalités d'imagerie échographique temps réel, tels que les modes standard d'échocardiographie ou encore des modalités récemment développées telles que l'imagerie par ondes de cisaillement qui permettent de contrôler en temps-réel les traitements d'ablation thermique et d'imager de manière quantitative la lésion thermique générée. Cependant, l'ablation thermique des tissus cardiaques présente à ce jour d'énormes défis technologique. Les principales raisons de ces défis sont la difficulté de cibler les tissus cardiaques (et en particulier les oreillettes droites et gauches) par des dispositifs HIFU faiblement invasifs, la géométrie complexe des cavités cardiaques et les mouvements rapides du coeur. La plupart des approches développées pour d'autres organes se sont ainsi montrées inefficaces sur le coeur, mettant en lumière la nécessité de développer des approches spécifiques. L'objectif de ce projet est de développer des approches innovantes, fiables et efficaces pour le traitement clinique des arythmies cardiaques fondées sur l'utilisation des HIFU guidés par échographie. Deux approches prometteuses et faiblement invasives seront développées dans ce projet: une première fondée sur l'utilisation d'HIFU transeosophagien, et la seconde sur l'utilisation d'un cathéter HIFU intracardiaque. Ces deux approches couplées au guidage et monitoring par imagerie échographique permettront à terme de réaliser l'ablation de tissus cardiaques. C'est la combinaison des quatre partenaires du projet, tous internationalement reconnus dans leurs domaines, qui permettra de créer la synergie nécessaire à ce projet ambitieux: Vermon est un leader mondial dans la conception et la fabrication des transducteurs ultrasonores, INSERM U1032 LabTau est spécialiste du développement des applications thérapeutiques par ultrasons faiblement invasives, Institut Langevin est reconnu pour son expertise en physique des ondes et dans le domaine des nouvelles modalités d'imagerie et de thérapie médicale, et LTSI INSERM U642 dans le domaine du traitement d'image. De plus, grâce à la collaboration de deux équipes cliniques majeures pionnières dans le domaines des arythmies cardiaques et de l'ablation, (équipes des Prof. Haissaguerre à Bordeaux, et Prof. Chevalier à Lyon), ce projet sera conduit jusqu'au stade de la validation préclinique sur l'animal des prototypes de thérapie.

Principal financeur

ANR
ANR

Partenaires de projet, adhérents de S2E2

Autre(s) partenaire(s)

Situation du projet


Projet achevé le 01/09/2014

Labellisation

S2E2L201114

Marché

Micro-électronique et composants

Axe de développement

Systèmes et équipements