Mission internationale 2018 Publié le 19/11/2018

Retour sur la mission internationale à Singapour

Du 29 octobre au 2 novembre 2018
Formation :

Du 29 octobre au 2 novembre dernier s’est tenue la mission partenariale internationale à Singapour. Cette mission s’inscrit dans la stratégie du Pôle S2E2 d’accompagner à l’export des entreprises françaises de la filière de l’énergie. En collaboration avec Business France, ce séjour portait sur la thématique “Smart Building & Smart Grid”.

L’occasion pour les membres du pôle de se rendre à Singapour, à la découverte du marché singapourien et recontrer de nouveaux partenaires technologiques et industriels.
Ces 5 jours ont été ponctués par de nombreux temps forts.

 

Retour sur les visites

Visite du BCA SkyLab

​​Le BCA SkyLab est une installation d’essai rotative à la pointe de la technologie, essentielle au développement de technologies de construction innovantes et économes en énergie. Couvrant une surface de plancher d’environ 132m2 , l’installation d’essai est en mesure de tester une large gamme de technologies d’efficacité énergétique, d’éclairage (les LED adressables, la lumière du jour, etc.). ), de façade ( tel que le vitrage à faible émissivité, la protection solaire, etc.).  Il adopte un concept plug-and-play, permettant une évaluation quantitative des technologies dans des configurations individuelles ou combinées. 

Une caractéristique unique de l'installation de test est son système de plate-forme rotative.  Cela permet d'étudier les performances des systèmes de bâtiment, la consommation d'énergie des bâtiments et les paramètres de l'environnement intérieur dans diverses orientations par rapport au soleil. De telles études sont potentiellement utiles pour les études sur les stratégies de refroidissement, d'éclairage et d'ombrage. Le BCA SkyLab sera situé sur le toit pour éviter d’être bloqué par des bâtiments voisins. 

 

Visite du Center Building of Research de HDB (House Developement Board)

Le House Developement Board (HDB) est l’autorité de logement public de Singapour en charge de planifier et développer  les lotissements de Singapour. Créé le 1er février 1960 lors de la crise du logement de Singapour, HDB a été chargé de fournir des conditions de vie hygiéniques pour remplacer les bidonvilles peu hygiéniques et les quartiers peuplés. Aujourd'hui, plus d'un million d'appartements ont été achevés dans 23 villes et 3 lotissements de l'île. Plus de 80% de la population résidente de Singapour habite dans des appartements de la HDB. Depuis plus de 50 ans, HDB fournit des logements sociaux abordables et de qualité à des générations de Singapouriens dans un contexte de flambée des prix de l’immobilier sur l’Ile. 

 

Outre la présentation de l'HDB, la mission a également été l'occasion de visiter l'espace d'exposition de la SIEW (Singapour International Energy Week), un salon qui s’est tenu dans le flamboyant Marina Bay Sand Convention Center. 

 

Visite de REIDS Renewable Energy Integration Demonstrator

 

REIDS est une plateforme de recherche et de démonstration à grande échelle dont l’objectif est de permettre une plus large mise en œuvre des énergies renouvelables, adossées à des systèmes de stockage multi-technologies et multi-échelles. Ce démonstrateur REIDS est en cours de construction sur l’île de Semakau, située à 8 km au Sud de l’île principale du pays. Compte-tenu des configurations géographiques des territoires considérés, l’infrastructure de choix doit être celle des micro-réseaux.

Les micro-réseaux tels qu’envisagés par REIDS doivent être robustes, faciles et rapides à mettre en place. Ils doivent également pouvoir s’adapter à moindre coût aux évolutions de la demande. La mise en œuvre sur le terrain doit adopter une approche « plug and play » minimisant les coûts des évolutions futures telles que l’ajout de capacités de production ou de nouveaux consommateurs. Plusieurs micro-réseaux sont en cours de construction sur l’île de Semakau. Une première centrale photovoltaïque de 3 000 m2 a été installée sur les toits d’un bâtiment de l’île. Couplée à une batterie Li-Ion de 200 kW / 250 kWh, cette centrale, sans aucune connexion au réseau électrique national, dessert les besoins de la National Environment Agency (NEA), afin de réduire la consommation des groupes électrogènes qui fournissaient, jusqu’alors, la totalité de la charge.

 

 

Trois micro-réseaux sont en cours de construction sur une parcelle de 64 000 m2. Chaque micro-réseau sera équipé d’une centrale photovoltaïque, d’une ou plusieurs éoliennes, d’un ou plusieurs groupes électrogènes ainsi que de systèmes de stockage multi-technologies. La capacité de production de chaque micro-réseau sera de plusieurs centaines de kilowatts. Outre les bancs de charge variable équipant chaque micro-réseau, un accès à d’autres charges, telles que des installations de pisciculture, de dessalement d’eau et de production d’hydrogène, sera possible.

Afin de démontrer une grande flexibilité de fonctionnement, chaque micro-réseau sera capable de fonctionner en mode isolé. Les possibilités de connexion entre micro-réseaux feront l’objet de recherches et développement afin de permettre un fonctionnement en réseau – ou méso-réseaux – comme ce sera souvent le cas pour les infrastructures visées par REIDS.

 

 

Merci à nos partenaires


    

Environnement 
business Singapour

  • Croissance de 3 à 4% du PIB par an
  • Industrie de perfectionnement : électronique, pétrochimie, biochimie
  • 3ème marché de change au monde (après Londres et New-York)
  • 3eme PIB mondial / hab
  • Production énergie : essentiellement centrales au gaz pour 70%
  • Des projets de microgrid :  puissance de 10 MW

Recherche

  • 8 milliards d’investissement en R&D
  • Pas de ministère de la recherche : une instance rattachée au 1er ministre : Research Innovation Enterprise Council
  • 2 agences : Electronic Development Board et l'A*STAR (Agence pour la Science, laTechnologie et la Recherche)
  • 2 universités avec 87 000 étudiants